Le printemps 2020 nous amène une expérience pour le moins inattendue : la grande aventure de l’école à la maison.

Panique à bord ! Comment faire face à cette brutale nécessité pour laquelle aucun de nous ne s’est préparé ? Comment puis-je m’y prendre si mon enfant (aussi beau et merveilleux soit-il) est aussi un enfant dys, autiste ou porteur d’un autre trouble ?

Comment vais-je pouvoir le faire travailler ou même occuper ses journées en plus des miennes?

Voici une série d’articles qui vont tenter de vous aider à traverser cette période et, cerise sur le gâteau … à prendre un peu de plaisir dans tout ça.

Voir aussi dans la série Confinement-école à la maison :
Confinement – école à la maison : Comment organiser l’école à la maison?
Confinement – école à la maison : quels outils  pour favoriser l’autonomie ?

En cette période de confinement, en plus du rôle de parent, déjà lourd de responsabilités il est désormais nécessaire de remplir le rôle d’enseignant, d’animateur et parfois même de rééducateur, le tout en huis-clos à la maison.

Tout d’abord, il est important de rappeler que l’école n’est PAS un besoin de première nécessité. Et il sera toujours préférable d’arrêter un exercice au milieu que de jeter votre bambin par la fenêtre …!!

Avant de se mettre au travail efficacement ou de garder un rythme raisonnable, il est donc impératif d’être dans de bonnes conditions à la maison. Voici quelques astuces, qui aideront peut être à (r)établir une ambiance plus sereine à maison, et donc plus propice aux apprentissages.

 

Astuce n°1 : se déculpabiliser et se féliciter.

Vous n’êtes pas l’enseignant de votre enfant. Faire l’école à la maison, d’autant plus sans formation ni préparation est extrêmement difficile. Sachez que cette difficulté est partagée par tous les parents. Comme face à toute tâche nouvelle et difficile … vous allez échouer et donc être frustré. Mais vous allez aussi apprendre. 

Et oui, comme votre enfant, vous avez aussi le droit à l’erreur et de ne pas y arriver. Ce n’est pas grave !

Il sera donc plus profitable pour tout le monde de se concentrer sur le travail accompli, vos efforts et vos progrès plutôt que sur vos échecs et vos défauts.

Vous n’arriverez très certainement pas à finir le travail demandé/faire du télétravail/s’occuper de la maison, c’est mission impossible ! Mais vous aurez su traverser et vous adapter à une situation inédite et terriblement délicate.

Alors bravo pour le travail achevé, et bon courage pour la suite !

 

Astuce n°2 : se faire plaisir

S’il est une tâche plus délicate que d’apprendre, c’est bien de faire apprendre, à un autre cerveau que le sien.

Entre deux sessions d’école à la maison, la priorité est de vous préserver, de prendre soin de vous et de combler vos propres besoin. C’est alors que vous pourrez vous rendre disponible pour votre enfant.

En premier lieu il peut être intéressant de dresser pour vous (et chaque membre de la famille peut s’y mettre) une liste des plaisirs quotidiens, petits et grands (depuis sentir l’odeur du café le matin à s’accorder 1/2h de lecture ou regarder un film).

Vous pourrez ensuite piocher dans cette liste  :

  • comme « refuge » en cas d’exaspération, de colère, de frustration
  • pour maintenir un sentiment de calme et d’apaisement
  • pour bien démarrer ou terminer sa journée
  • pour faire monter sa jauge de bonne humeur avant un moment pénible
  • pour se féliciter suite à un moment pénible ou difficile
  • ou sans raison particulière, n’importe quand dans la journée

Dans tous les cas, il est important de vivre ces plaisirs :

  1. En « pleine conscience », c’est à dire en étant parfaitement concentré sur le plaisir que nous procure cet instant.
  1. Sans se culpabiliser, en accord avec la bonne décision prise que de vous offrir ce moment-plaisir.

 

Astuce n°3 : bouger et se dépenser

Le corps et l’esprit ont besoin d’exercice physique. Ce besoin est grandement mis à mal en cette période confinement, mais il reste indispensable d’y répondre.

Votre enfant qui gigote sans arrêt, répond à son besoin de se dépenser (qui n’est pas le même pour tous les enfants). 

Si votre enfant est concentré sur son besoin de bouger, il ne sera que moins concentré sur le reste.

Il est donc essentiel d’accorder, à vous et votre enfant, un espace pour libérer les « décharges motrices » (besoins de se dépenser) et ainsi maintenir un climat propice aux apprentissages et au travail à la maison.

 

Astuce n°4 : se créer et utiliser une « boite à outils »

3d small people - repairman near the toolbox

Le principe de la boite à outil (virtuelle) consiste à recenser toutes les méthodes/techniques/objets/ trucs et astuces qui vont permettre de traverser au mieux les cas de : saturation, explosion, exaspération, « craquage », colère, fatigue etc… 

En bref elle est là pour aider à gérer toutes ces situations et émotions désagréables qui sont inévitables en  situation de confinement mais qui peuvent aussi arriver toute l’année.

  • Utiliser un Thermomètre à émotion avec votre enfant, régulièrement, pour anticiper ou éviter une crise potentielle. Vous pouvez l’imprimer à partir « d’échelle de la colère » disponibles sur internet ou le fabriquer avec votre enfant et ce sera l’occasion proposer une activité de travaux manuelle.
    Thermometer Vector Illustration
  • Proposer et trouver des Stratégies d’évacuation de la colère ou d’un trop plein d’énergie : taper dans un punching-ball ou un coussin, crier dans un coussin, trouver un coin isolé (dehors, sous la couette, sous la  douche, dans une cabane) pour laisser la colère redescendre, partir courir ou se dépenser …
  • Fabriquer un carton « POUN’S » : à utiliser par exemple une fois par jour et par personne, nous autorisant d’arrêter un travail en cours en cas de grande fatigue ou d’exaspération (quand le cerveau « explose »).
    pouce
  • Proposer de la Relaxation : en prévention tous les jours ou exceptionnellement pour faire face à une « montée de stress »

Technique facile et rapide 1,2,3 :
1- j’inspire pendant 3 secondes,
2- je bloque pendant 3 secondes,
3- j’expire pendant 3 secondes
Je répète ce cycle au moins 3 fois.

Il existe de nombreuses autres techniques de : relaxation, cohérence cardiaque, pleine conscience à découvrir sur internet et certaines applications gratuites, vous pouvez vous amuser à les découvrir et les essayer pour trouver celle qui vous conviendra le mieux.
Morning meditation. Girl meditating by the open window. Vector i

  • Piocher dans sa liste à plaisir et s’offrir un moment seul(e) ou à plusieurs

Sont présentés ici quelques idées, mais la boite à outil est bien sûr à compléter et à adapter pour chaque famille !

 

 

Encore bravo d’avoir tenu ces dernières semaines et bon courage pour la suite.

 

Sophie Guérin

3 commentaires sur « Confinement – école à la maison : 4 astuces pour maintenir une ambiance paisible chez soi. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s