Le printemps 2020 nous amène une expérience pour le moins inattendue : la grande aventure de l’école à la maison.

Panique à bord ! Comment faire face à cette brutale nécessité pour laquelle aucun de nous ne s’est préparé ? Comment puis-je m’y prendre si mon enfant (aussi beau et merveilleux soit-il) est aussi un enfant dys, autiste ou porteur d’un autre trouble ?

Comment vais-je pouvoir le faire travailler ou même occuper ses journées en plus des miennes?

Voici une série d’articles qui vont tenter de vous aider à traverser cette période et, cerise sur le gâteau … à prendre un peu de plaisir dans tout ça.

Voir aussi dans la série Confinement-école à la maison :
Confinement – école à la maison : 4 astuces pour garder une ambiance paisible chez soi.
Confinement – école à la maison : Comment organiser l’école à la maison?

Après ces premières semaines de confinement, une des principales difficultés relevée par les familles, c’est de se mettre au travail et d’y rester, pas tant en raison des difficultés d’apprentissages mais plutôt en raison des difficultés d’organisation et d’autonomie.

Voilà quelques propositions d’outils pour faciliter l’autonomie des enfants face à leur travail.

Outil coup de coeur : Le TimeTimer®

IMG_1851 - copie

 

Le TimeTimer® est une horloge-minuteur qui permet de programmer une plage temporelle et de visualiser le temps qu’il reste avant la fin de cette plage.
Très efficace dès le plus jeune âge car il n’est pas nécessaire de savoir lire l’heure.

 

Cet outil est utilisable pour définir :
– un temps de travail
– un temps pendant lequel l’enfant ne doit pas vous déranger
– un temps de pause
– etc…

Il est aussi possible d’utiliser des sabliers, des minuteurs de cuisine ou sur téléphone…

 

L’emploi du temps

School timetable with cartoon train

A construire et dessiner et/ou imprimer avec votre enfant en début de semaine par exemple, en détaillant quelle matière travailler et à quelle moment.

Il est préférable d’avoir déjà observé les habitudes de votre enfant avant de se servir de l’emploi du temps pour plus d’efficacité (cf paragraphe « gérer son temps » dans l’article Confinement – école à la maison : Comment organiser l’école à la maison?).

L’emploi de temps peut aider à fournir un cadre et aider votre enfant à se repérer et à savoir ce qu’il doit faire.

 

Le tableau d’auto-évaluation

L’auto-évaluation est un premier pas vers l’autonomie. Il s’agit sans jugement de valeur de déterminer son niveau d’autonomie et sa progression.

Cela peut prendre la forme d’un emploi du temps dans lequel on peut placer des étoiles ou des smileys. 

Voici un exemple pour l’objectif : « je travaille seul ». Pour chaque exercice, l’enfant s’attribue :

  • 0 étoile : je n’ai pas fait mon exercice 
  • 1 étoile : j’ai fait mon exercice entièrement avec aide
  • 2 étoiles : j’ai eu besoin d’aide pour la consigne uniquement
  • 3 étoiles : j’ai fait mon exercice tout seul

On peut comptabiliser à la journée puis à la semaine le nombre d’étoile et ainsi mesurer une progression. Ce système peut se compléter avec un système de récompense en cas de besoin.

Ce sytème est utilisable pour d’autres objectifs également.

étoile

La « to-do list »

La « to-do list » peut par exemple se préparer le matin pour la journée, avec les tâches scolaires et/ou ménagères.

Elle peut être utilisée par l’enfant, notamment quand vous avez besoin de temps sans être dérangé. Il pourra tout seul, se référer à la liste des choses à faire et passer à la tâche suivante s’il bloque sur une difficulté.

Vector illustration of check list
Les fiches-plan

La fiche-plan consiste à détailler la méthode nécessaire pour réaliser une action difficile : ranger ma chambre, comprendre une consigne, faire une rédaction etc…

C’est en quelque sorte la recette de cuisine des tâches complexes à accomplir. Cela peut être pertinent de l’utiliser si votre enfant a des difficultés à s’organiser pour certaines de ces actions.

 

Les « missions »

Pour avoir plus de chance d’être « tranquille », il est important de donner des consignes claires et précises à votre enfant :

  • vous vous installez ensemble pour une « réunion mission », assis l’un à coté ou l’un en face de l’autre, yeux dans les yeux
  • vous expliquez clairement et simplement quelle est la mission que l’enfant doit accomplir (vous pouvez aussi l’écrire)
  • vous demandez à l’enfant ne pas vous déranger car vous aussi êtes en mission
  • vous le félicitez bien en fin de mission de l’avoir accomplie et s’il risque de décrocher en cours de tâche, essayer de le féliciter avant que cela n’arrive.

 

La boite à questions

Question mark on the yellow button. Vector illustration

On peut l’utiliser dans de deux façons : 

D’une part, si l’enfant pose régulièrement le même type de questions, vous pouvez fabriquer des petites cartes Questions au recto/Réponse au verso. 

Par exemple : je n’ai pas compris un mot ? => je vais chercher dans le dictionnaire ou sur internet.

L’enfant peut ainsi allez chercher seul la réponse qui lui manque et prendre de nouveaux automatismes.

D’autre part, lorsque vous n’êtes pas disponible pour aider votre enfant, vous pouvez lui proposer d’écrire les questions qu’il se pose sur une feuille à part et de le laisser continuer sur la suite du travail à faire.

Si l’enfant montre des difficultés à écrire, vous pouvez aussi lui proposer de mettre un marqueur (gommette ou post-it), sur la partie qu’il n’a pas comprise.

Une fois disponible, vous pouvez revenir et reprendre une par une, les questions avec lui.

 

Les systèmes de récompenses matérielles 

Le système de récompenses matérielles s’utilise quand l’enfant a de grandes difficultés à rester motivé, c’est le cas pour les enfants TDA/H ou autistes par exemple. 

Aussi appelé « économie de jetons », ce système consiste à donner une récompense intermédiaire (sous la forme d’un jeton le plus souvent), à chaque fois que l’enfant a un comportement désiré. L’enfant peut ensuite échanger ses jetons contre une vraie récompense (petit jeu, image, bonbon, temps de jeux vidéo, sorties post-confinement…)

Certaines règles sont importantes à connaitre pour l’utiliser efficacement :

  • Etablir des conditions fixes et claires d’obtention des jetons intermédiaires et des récompenses, sous la forme d’un contrat écrit par exemple
  • Distribuer les jetons de manière immédiate, en justifiant pourquoi
  • Ne jamais retirer de jetons
  • Fixer une liste de récompenses raisonnables 

Thumb up winking emoticon

 

Voici une liste non exhaustives d’outils qui je l’espère, aideront vos enfants à trouver la voie de l’autonomie et vous aideront à garder du temps pour vous.

Bon courage à tous,

 

Sophie Guérin

3 commentaires sur « Confinement – école à la maison : Quels outils pour favoriser l’autonomie ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s